Musicales au Fival
 
5 au 12 Août 2016
Le Festival Le programme 2016 Les invités 2016 Editions précédentes Infos pratiques Accès Télécharger le programme
 


MERCREDI 7 AOÛT Jérôme Granjon, piano
Prologue : Bach
Le premier livre du "Clavier bien tempéré" (24 préludes et fugues) de Jean-Sébastien Bach, interprété par unmusicien inspiré.

JEUDI 8 AOÛT Trio 826 : Susanna Klein, violon, Julia Bullard, alto, Hannah Holman, violoncelle. Avec Réne Lecuona, piano
Trio à cordes et piano
Pour le concert d'ouverture 2013, quatremusiciennes valeureuses et intrépides traversent l'Atlantique pour venir proposer au public du Fival un programme très coloré, où les musiques de l'Est voisineront avec de splendides œuvres de Schubert et de Fauré.

Schubert, Trio à cordes en si bémolmajeur
Borodine, Trio à cordes en sol mineur
Kodaly, Intermezzo pour trio à cordes
Robert Washut, Soneando pour trio àcordes
Fauré, Quatuor avec piano n°1 en utmineur

SAMEDI 10 AOÛT Rupert Buchner, violoncelle, Michel Benhaïem, piano
Sonates pour violoncelle et piano
Rupert Buchner, violoncelliste à l'Opéra de Munich, vient interpréter, en compagnie de Michel Benhaïem, des œuvres majeures pour violoncelle et piano, parmi les plus belles du répertoire d'outre-Rhin

Beethoven, Sonate n°3 en la majeur
Schumann, Fantasiestücke
Brahms, Sonate n°1 en mi mineur

DIMANCHE 11 AOÛT  Amanda Favier, violon, Armine Varvarian, piano
Sonates pour violon et piano
Le violon est à l'honneur, avec Amanda Favier, en duo avec Armine Varvarian, pour un programme résolument tourné vers la musique de l'Europe de l'Est, avec des œuvres audacieuses, enivrantes.

Tchaïkovski, Trois pièces opus 42
Dvorak, Sonatine opus 100
Bartók, Danses Roumaines
Prokofiev, Sonate n° 2 opus 94

MARDI 13 AOÛT Patrick Poivre d'Arvor, récitant, Hugues Leclère, piano
L’Engrenage 1913/1914
Patrick Poivre d'Arvor est Guillaume A., jeune poète au talent éblouissant, qui vient d'être nommé éditorialiste d'un grand quotidien français au début del'année 1913.
Guillaume assiste, impuissant, à la montée de la folie destructrice en Europe, qui conduira, par la mécanique implacable d'un engrenage effarant, au monstrueux désastre de la Grande Guerre. Entre romantisme vacillant et réalisme cruel, Patrick Poivre d'Arvor nous entraîne dans la genèse du conflit, évoquant les éditoriaux de l'époque, le discours fatal de Jean-Jaurès, la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France et les lettres éperdues d'Apollinaire à sa Lou. Le pianiste Hugues Leclère interprète les plus grands compositeurs, saisis de stupeur en cette année 1913 comme s'ils pressentaient l'avènement imminent du déchaînement de la barbarie humaine.

Debussy, Fauré, Busoni, Scriabine, Satie